Petit récap pour ceux qui n'auraient pas tout suivi :

 

Mars 2018 : le CRA (centre ressource autisme) de Brest m'envoie un dossier pour une demande de diagnostic d'un éventuel TSA. Ils me préviennent que le délai d'attente est de 3 ans :-S....... De mon côté je fais des tests sur internet (Baron-Cohen, Aspie quiz...) et mes résultats crèvent le plafond.

Juin 2018 : j'en parle à mon médecin qui m'envoie faire un bilan orthophonique

Juillet 2018 : le hasard a voulu que je tombe sur une orthophoniste qui connaît bien l'autisme (vive Doctolib). Je suis heureuse (et déjà un tout petit peu soulagée) de trouver une oreille attentive. L'orthophoniste me dit qu'en effet, je présente des signes pouvant faire penser à un TSA. 

Dans un second temps, mon médecin me fait le courrier pour le CRA et m'envoie vers un cabinet de psychologues spécialisé dans l'autisme.

Septembre 2018 : l'une des psychologues me rappelle après que j'ai fortement insisté ; tout ça pour me dire de contacter sa collègue o_O. Je n'ai pas trop apprécié ce bref contact avec cette personne qui m'a paru assez hautaine. 

4 octobre 2018 : j'ai eu rendez-vous avec la fameuse collègue.L'entretien a duré une heure et quart ; elle m'a demandé de lui parler de moi, de mes symptômes... Elle a noirci trois pages de notes. Elle m'a expliqué qu'elle allait me faire une batterie complète de tests psycho-techniques sur deux demi-journées de 3 heures, (TSA et Haut Potentiel car elle le fait systématiquement). Tout ça pour la modique somme de 450 euros, non remboursés of course. Je vous avoue que j'ai eu un peu mal à l'anus quand elle m'a sorti le montant ; d'autant plus que je vais bientôt faire un chèque de 2000 euros pour un implant dentaire et une couronne (ma mutuelle ne rembourse quasiment rien). Heureusement que j'ai emprunté de l'argent à ma banque l'année dernière...

Je suis sortie du rendez-vous en me disant que c'est quand même cool de pouvoir dire à quelqu'un que je répète des mots à voix haute, que je compte les syllabes et que j'associe le mot "automatique" avec de la sauce tomate, sans avoir peur de passer pour une timbrée. 

22 novembre 2018 : première série de tests. J'ai dû, pêle-mêle : reconstituer des figures avec des cubes rouges et blancs (pour certaines j'ai vraiment galéré), mémoriser des séries de chiffres, donner le point commun entre deux mots ayant un sens contraire (pas toujours facile), donner la définition de mots tels que "réprimander" (je lui ai sorti le mot "villipender" de derrière les fagots) ; choisir parmi plusieurs dessins pour reconstituer une suite logique ; retrouver des symboles dans une ligne le plus vite possible, résoudre des problèmes de maths (et là j'ai eu une grosse pensée pour l'Averse  tellement j'étais larguée au bout de la deuxième phrase ; j'ai ressenti les mêmes angoisses qu'à l'école, c'était assez horrible). Ensuite elle m'a lu des textes de mise en situation et m'a demandé plusieurs façons de formuler une demande ; du style si notre enfant est malade comment demander gentiment aux invités de rentrer chez eux ; par moments j'ai avoué que je n'en savais rien et que j'espérais bien ne jamais être confrontée à ce genre de situation. Elle s'est marrée. Je me suis sentie con...

29 novembre 2018 : deuxième séance ; elle m'a montré une partie de mes résultats. Apparemment au niveau verbal je suis à la limite du haut potentiel ; pour les maths je pensais que j'allais être niveau débilos mais non, contre toute attente je suis "juste" dans la moyenne basse.

Elle a regardé mon carnet de santé et quelques photos d'enfance qu'elle m'avait demandé d'apporter, pour voir si j'avais des troubles expressifs (ce n'est pas le cas). Ensuite elle m'a posé des questions pendant 3 heures sur mon enfance, sur ma façon de me comporter dans des situations sociales, sur mes centres d'intérêt, etc etc... Honnêtement 3 heures de blabla j'ai un peu oublié ^^

Elle me donnera le compte-rendu complet fin janvier ; elle m'a conseillé de le faire valider par un psychiatre... LE seul spécialiste en France, une pointure, qui consulte à Paris et qui bien sûr, est complètement débordé. Je suis allée voir sur Doctolib et on ne peut même pas réserver de rendez-vous. Mais si j'y parviens (par miracle), ça m'évitera d'aller au CRA de Brest où il faut attendre 4 ans :(

La suite au prochain numéro :)