Me mettre au sport... Parce que j'ai pas le choix en fait :p

Je vous replante le décor : le sport et moi, on n'est pas copains. J'ai un physique totalement anti-sport ; je deviens rouge ketchup et je crache mes poumons dès que je fais le moindre effort physique. Il y a quelques mois, je me suis pété les deux pieds en courant 500 mètres. A l'école, les cours de sport étaient ma hantise : je ne savais pas courir, j'étais disgracieuse même en ramassant une balle. Je suis nazebrock en gym (je crois que j'ai le record du monde de la note la plus basse). Je ne sais pas faire la roue, ni l'équilibre ; je conchie le saut de mouton. J'étais toujours la dernière choisie pour les équipes de sport collectif. Seul le basket allait à peu près car je suis très grande, et le handball j'aimais bien (mais ils me collaient toujours dans les buts, les cons).

Je m'étais inscrite avec une copine dans une salle de sport il y a... dix ans putain. Je n'ai pas été très assidue, j'avoue... Aujourd'hui, je n'ai plus le choix : il me reste 25 fucking kilos à perdre (quinze de ma grossesse et dix en trop que j'avais déjà d'avance). Je me sens énorme et je ne reconnais plus mon corps. Si je ne mesurais pas 1,80 m, je serais obèse. L'horreur....

BREF un beau jour sur Facebook, je vois une personne que je connais qui parle de la Training Academy. Je vais voir, et là j'hallucine en voyant les photos avant/après... Les gens fondent littéralement, et passent de la Mère Denis à Cindy Crawford. En quelques semaines seulement. POUR DE VRAI JE VOUS JURE.

(oui, seules les personnes de plus de 50 ans connaissent la Mère Denis. Et j'en ai 33. Meh.)

Je prends donc contact avec la Training Academy par mail ; la fille me pose quelques questions sur mes objectifs, mes attentes blablabla, puis me convie à une réunion d'information. Je dis banco.

J'arrive donc le jeudi soir à la fameuse réunion, la fleur au fusil et un peu à la bourre. Je pensais qu'on allait être 20 personnes... GROSSE ERREUR.

On était au moins 200 personnes :-S Dont certaines, franchement, n'avaient pas besoin de maigrir... On aurait cru une conférence Weight Watchers à Paris avec Amel Bent en guest star, alors qu'on était juste dans une zone industrielle en périphérie de Rennes. Putain, c'est là qu'on se rend compte de la portée de Facebook.

Je me suis dit : "OK, donc en fait on passe un casting, là ?" J'ai regardé les murs de la salle : une tapisserie entière d'anciens challengers avec les photos avant et après ; un dessin géant de Wonderwoman avec la phrase "Fais du reste de ta vie le meilleur de ta vie".

Deux anciens challengers sont venus témoigner ; ils balançaient des petites vannes et tout le monde riait. Quand ils disaient "j'ai perdu 15 kilos", il y avait toujours quelqu'un pour lancer un "bravo" et déclencher les applaudissements. Là déjà, je me suis cru dans une secte.

Ensuite, la coach nous a expliqué les modalités du challenge : verser une certaine somme d'argent qui est remboursée si on réussit le challenge (la politique de la carotte et du bâton) ; les séances très intensives (coaching à l'américaine avec des alternances de 20 secondes très intensives puis 10 secondes de relâchement). Elle a indiqué qu'il allait falloir changer nos habitudes alimentaires (avec une liste d'aliments à respecter scrupuleusement). 

Enfin, elle a précisé que les personnes acceptées dans le challenge devraient obligatoirement changer leur photo de profil Facebook et mettre à la place "Je fais le challenge -7 kilos en six semaines" ; se géolocaliser à la Training Academy sur Facebook à chaque séance, et badger sous peine d'être disqualifié. 

"Si l'une des règles vous pose problème, ne vous inscrivez pas !" a-t-elle martelé. J'ai donc suivi son conseil et je ne me suis pas inscrite :p Le côté show à l'américaine, demande pour être accepté dans le challenge et fliquage à l'extrême (pourquoi pas nous demander de mettre des culottes à leur effigie sans déconner ???) m'ont clairement dérangée.

Par contre, ça m'a remotivée pour m'inscrire dans une salle de sport classique ; ce que j'ai fait le lendemain matin. Je me suis mise au vélo elliptique et aux cours de musculation, et je peux vous dire que j'en chie. Je fais toujours 20 kilos de trop ; j'espère au moins en perdre cinq d'ci la fin de l'année. Je ne manquerai pas de vous raconter mes (més)aventures à la salle de sport. 

A suivre !